Actualité

Actualité

retour à la liste des actus

L'eau : une ressource exploitée à préserver

En effet, 97 % de l'eau est salée et une grande majorité de l'eau douce est stockée dans les glaciers. Ainsi, seul 1 % de l'eau présente sur le globe est utilisable pour l'homme, pour sa consommation quotidienne, l'agriculture, l'industrie, etc.

La ressource en eau douce disponible se situe donc soit en surface (rivières, fleuves, étangs...) soit dans les nappes d'eaux souterraines. L'eau prélevée n'est pas directement potable : elle nécessite un traitement plus ou moins complexe avant sa consommation en fonction de sa qualité.


En Seine-et-Marne, la plupart de notre eau provient des nappes d'eau souterraine

En Seine-et-Marne, la plupart de notre eau provient des nappes d'eau souterraine. Toutefois, quelques collectivités utilisent l'eau de cours d'eau. Dans ce dernier cas, il est indispensable de recourir à des usines de production d'eau potable pour épurer l'eau. Toutefois, alors que souvent la potabilisation de l'eau souterraine était simple jusqu'à présent, il est de plus en plus nécessaire d'y adjoindre des traitements plus coûteux pour supprimer certaines molécules chimiques notamment des désherbants.

Une politique de construction de nouvelles stations d'épuration

Après son utilisation, l'eau usée ne peut être rejetée directement dans le milieu naturel et doit préalablement être traitée dans les stations d'épuration. Il existe différents types de stations d'épuration dont le niveau d'épuration sera adapté à la quantité d'habitants et aux molécules à épurer : station dite à boues activées, lagunage, etc.

Jusqu'il y a peu de temps beaucoup de stations d'épuration n'étaient plus suffisantes et n'épuraient plus suffisamment créant des pollutions. C'est pourquoi, une politique de construction de nouvelles stations d'épuration à vue le jour afin d'améliorer la qualité de l'eau en sortie et ne plus altérer le milieu naturel.

Le cycle de l'eau

Le cycle de l'eau domestique comprend donc plusieurs étapes : prélèvements, traitements, acheminement vers les maisons, consommations, épuration et retour au milieu naturel.

On pourrait ainsi penser que le cycle est bouclé et que l'eau est une denrée inépuisable. Cependant, le manque de pluviométrie constaté ces dernières années dans certaines régions, dont notre département, amenuise la quantité disponible et les pollutions croissantes (liées à l'utilisation d'engrais, de pesticides, de produits nocifs, etc.) rendent inutilisables certains points d'eau.

Aussi, avoir une eau de qualité au robinet est donc plus complexe qu'il n'y paraît, de plus en plus onéreux et relève d'un ensemble d'étapes essentielles.

Ces opérations se sont notamment faites suite à des constats alarmant incitant l'Union européenne, en plus d'autres outils, à créer une directive cadre sur l'eau afin d'aboutir à la bonne qualité des masses d' eau tant souterraines que de surface. Plus proche de nous, du fait de la non potabilité de l'eau pour certaines communes de Seine-et-Marne, et aujourd'hui aussi du fait de la baisse de la quantité de ressource en eau, différents acteurs dont le Conseil Général de Seine-et-Marne, l'Agence de l'eau , l'Etat et la chambre d'agriculture ont créé un plan départemental de l'eau dont une seconde version est en cours d'élaboration afin de reconquérir la qualité de l'eau et faire en sorte d'en disposer en quantité suffisante.

Il est indispensable que chacun agisse

Toutefois, ces mesures ne sont pas suffisantes.
Il est donc indispensable que chacun agisse. La réduction de nos consommations et la diminution des pollutions (notamment l'usage de produits phytosanitaires dans nos jardins que l'on retrouve dans nos cours d'eau) sont nécessaires pour continuer à bénéficier de cette denrée indispensable à la vie.

Afin de faire connaître les cycles de l'eau (naturel et domestique), les enjeux de sa préservation tant en quantité qu'en qualité, etc., des actions de sensibilisation auprès des écoles et du grand public seront menées par la Communauté de Communes des Deux Fleuves en collaboration avec la Maison de l'Environnement de Seine-et-Marne, les communes et d'autres acteurs.

En savoir plus sur les stations de traitement des Eaux de la Communauté de CommunesJournée portes ouvertes de la Station de Traitement des Eaux de La Grande ParoisseSavoir préserver l'eau : une nécessité pour nos jeunes générations