Actualité

Actualité

retour à la liste des actus

Un nouveau Centre Intercommunal de Traitement des Eaux performant et écologique

Sous l’impulsion de son Président Yves JEGO et de Christiane PESALOVO, Vice Présidente Déléguée, la Communauté de Communes des Deux Fleuves s’est engagée depuis sa création en 2003, dans un vaste programme de travaux lié à la protection de l’environnement : 47 millions d’euros ont été prévus pour améliorer la qualité de l’eau rejetée en milieu naturel dont la reconstruction complète du Centre Intercommunal de Traitement des Eaux situé sur la commune de La Grande Paroisse, le plus important du Canton. Il traitera les eaux usées des communes de Cannes-Écluse, Esmans, la Grande-Paroisse, Montereau-fault-Yonne (Ville Basse et une partie de la Ville Haute) ainsi que Varennes-sur-Seine, soit 22 500 habitants environ.


Un chantier propre à faible nuisance et une réduction des coûts et délais

Un procédé constructif rationnel a permis un phasage serré ; les interférences sur les ouvrages de traitement existants en fonctionnement ont été minimisées et par conséquent, les délais de mise en œuvre de la nouvelle station ont été réduits. Le chantier a respecté le planning établi. Les nuisances olfactives ont été prises en compte par la mise en œuvre d’un dispositif de ventilation des ouvrages les plus sensibles de la station.

Une architecture intégrée au cadre naturel privilégiant les matériaux écologiques

Centre Intercommunal de Traitement des Eaux - Site de La Grande Paroisse

Une attention particulière a été portée sur le bâtiment d’exploitation pour répondre à une démarche environnementale notamment sur l’insertion des installations, la gestion des nuisances en phase chantier et d’exploitation, l’adéquation des modes constructifs et la qualité des matériaux avec des critères de développement durable (clôture en gabions réalisés à partir de matériaux de démolition, …).

Un traitement biologique des eaux usées qui améliore la qualité de l’eau rejetée

Le traitement biologique (SBR) par boues activées fonctionne de façon séquentielle et avec un traitement à l’azote et au phosphore. Le principe consiste à traiter dans le même bassin l’aération (dégradation de la pollution par des bactéries) et la clarification (séparation entre l’eau traitée et les boues biologiques produites par la détérioration des déchets).

Le cycle SBR se décompose en quatre phases distinctes : l’alimentation, la réaction, la sédimentation puis la vidange. Le centre dispose de quatre bassins, d’une capacité de 2 000 m3 chacun, qui passent alternativement par chacune des phases du cycle SBR afin d’assurer un traitement continu. Le cycle complet de traitement de l’eau usée, avant rejet en milieu naturel, dure 4 heures.

Originalité : Une station conçue pour permettre l’accueil du public

L’accès à tous les ouvrages et locaux est possible à tout public par la mise en œuvre de passerelles accessibles par ascenseur (accueil des Personnes à mobilité réduite). La visite est agrémentée de panneaux didactiques disposés tout au long du parcours pédagogique : une véritable volonté de recevoir et informer les générations futures (visites d’écoliers…).

Des visites scolaires sont d’ores et déjà programmées dans les mois prochain.

Journée Portes Ouvertes

Une journée porte ouverte est organisée pour tous
le 30 avril 2011 de 10h à 16h, afin de faire découvrir ce Centre Intercommunal de Traitement des Eaux au plus grand nombre.

Fiche d’identité :

Le Centre Intercommunal de Traitement des Eaux de La Grande Paroisse

21 700 Eq/habitant, soit un volume d’eau traitée de 3 600m3/ jour ou 79 m3 annuels / habitant.
Début des travaux : Avril 2009
Fin des travaux : Juin 2010
Fin des phases de mise en eau et d’essais : février 2011

Un ouvrage partenarial
Montant global du projet : 9 600 000 € HT
Agence de l’Eau Seine Normandie :
31,28 % + un prêt à taux 0 %
Conseil Régional : 15,20 %
Conseil Général : 8 %
Communauté de Communes des Deux Fleuves : 45,52 %