Espace presse

Espace presse

Lancement du programme de déploiement de la fibre optique à Forges25/09/2015

Vendredi 25 septembre 2015

Lancement du programme de déploiement du Très Haut Débit: Orange tient ses engagements!

Il y a deux ans, la Communauté de Communes des 2 Fleuves a fait le pari ambitieux de développer le numérique sur le canton pour répondre aux besoins des foyers et des pros, du fait de la multiplication des écrans et de la forte évolution des nouveaux usages internet et multimédia. L'objectif étant de réduire la fracture numérique qui s'est creusée entre les connectés et les non-connectés.

Action en deux temps:

- Installer d'ici 2014 le haut débit sur la totalité du canton; la CC2F, maître d'ouvrage, ayant retenu l'entreprise Orange pour la réalisation de ce projet.

- Equiper le territoire en fibre optique à l'horizon 2020 suite à l'engagement national de l'opérateur Orange d'atteindre les 12 millions de foyers raccordables d'ici 2018, les 15 millions d'ici 2020 et 20 millions en 2022. Annoncés par Stéphane Richard, 3 milliards d'€ seront donc consacrés au FttH entre 2015 et 2018 pour l'ensemble du Groupe en France.

Pari relevé!

Cette opération de montée en débit a été menée par la CC2F et l'entreprise Orange avec succès et a permis de répondre à un véritable manque de débit pour les habitants et les entreprises de la Communauté de Communes. Désormais, 96% des foyers du territoire, contre 75% en 2012, sont devenus éligibles au triple play (téléphone, TV, internet illimité) ADSL et VDSL*, ce qui a permis, en attendant le déploiement de la fibre optique par Orange, une plus grande fluidité des services et usages des abonnés, tant individuels que professionnels.

* VDSL: technologie qui permet d'atteindre des débits deux à trois fois supérieurs à ceux proposés en ADSL, de 20 à 50 Mb/s.

Orange tient ses engagements sur le FttH (Fiber to the Home)!

Dans le cadre de l'appel à manifestation d'intérêt lancé par le gouvernement, Orange a proposé de fibrer le territoire de la CC2F, prenant ainsi à sa charge entre 14 et 16 millions d'€ d'investissement. Cette opération est complémentaire à celle diligentée par le Département du 77, via le Syndicat Mixte Seine et Marne Numérique qui, mène le même type d'opération à l'échelle départementale.

Dans le respect de son programme de déploiement de la fibre optique qui s'étend de 2015 à 2020 sur le territoire de la CC2F, Orange démarre les travaux de raccordement à la fibre par la commune de Forges qui n'avait pas pu bénéficier de la montée en débit tout comme 65% des habitants de Saint Germain-Laval et 23% de Montereau pour des raisons règlementaires ou techniques, ce qui place ces 3 communes en zone prioritaire. La programmation 2015 concerne plus précisément, les secteurs suivants: Forges (intégralité); Saint Germain Laval (centre, lotissement Saint Pierre, Courbeton, Pontville) et Montereau (Ormeaux, Ville Haute).

Puis Orange déploiera d'ici 2020 le FttH sans trou de couverture sur l'intégralité des logements (particuliers, professionnels...) sur tout le territoire. La programmation des autres communes est en cours.

Il est à noter que le territoire de la CC2F sera couvert en FttH à 100% d'ici 2020.

Ce programme de déploiement de la fibre optique constitue un véritable élément différenciant, contributeur de l'attractivité économique du territoire, l'accès au très haut débit étant aujourd'hui un critère obligatoire d'implantation d'entreprises.

Cet enjeu territorial du numérique coïncide également avec le développement du centre de formation aux métiers du numérique "Le Campus Numérique" de Montereau, générant ainsi de l'emploi dans ce secteur puisque 80% des alternants recrutés chez l'opérateur Orange dans le cadre du plan THD, seront recrutés en CDI à l'issu de leur formation. De plus, le Campus, étant entièrement "fibré", accueillera dans les meilleures conditions le centre de télétravail Stop and Work dont l'ouverture est prévue très prochainement, ce qui permettra de rendre accessible le très haut débit aux entreprises locales.

La CC2F a donc lancé ce pari ambitieux de développer le numérique sur tout le territoire afin de le rendre plus compétitif et à la pointe de la technologie.

Contact : Nada CHKIF - Chargée de la Communication et de la Promotion du Territoire à la CC2F - tél :  01 60 73 44 08 - nada.chkif@cc2f.fr

Téléchargez l'archive

Visite du bassin d'orages Scotch club à la Grande Paroisse20/03/2015

Vendredi 20 mars 2015


En savoir plus :

Un projet s’inscrivant dans un programme d’actions global
La CC2F a engagé en 2007 un programme d’actions sur son système d’assainissement incluant des stations de traitement, des bassins de stockage et la reprise des réseaux associés. Ce programme vise à limiter les déversements d’effluents par temps de pluie, assurer la dépollution des eaux et étendre les réseaux de collecte. Dans ce cadre, le bassin d’orages dit « Scotch Club » représente le quatrième opus des grands chantiers du programme après les reconstructions des stations d’épuration de La Grande Paroisse et de Confluent et la création du bassin d’orages dit « Baignade ». Le projet complète le dispositif d’alimentation de la station d’épuration de La Grande Paroisse en créant un bassin de stockage de 2800 m³. Ce bassin a pour fonction de tamponner les effluents transitant vers la station d’épuration lors d’épisodes pluvieux courants. En effet, le système d’assainissement de la CC2F est unitaire : les eaux usées et les eaux pluviales sont collectées par le même réseau, ce qui génère des apports importants vers la station d’épuration par temps de pluie.

Un investissement tourné vers la réduction de l’impact environnemental
Le montant global de l’investissement s’élève à 4 726 000 € HT, financé à hauteur de 2 218 300 € HT par la CC2F. Cet investissement nécessaire à la modernisation du réseau s’inscrit dans une volonté de réduction des impacts sur le milieu naturel. Le projet permettra à sa mise en service de collecter un tiers de la pollution actuellement rejetée à la Seine.

Un chantier au cœur de la ville
Situé en bordure de Seine, ce chantier a nécessité des techniques de travaux particulières. Ainsi, il a fallu reprofiler la berge pour stabiliser l’emprise. La structure des parois latérales a été réalisée par la technique des parois moulées. Le bassin étant au cœur de la ville, il sera au final recouvert d’une zone enherbée intégrant dix places de parking. Il intègre également tous les équipements nécessaires à la limitation des nuisances (désodorisation, isolation acoustique) pour offrir aux riverains un espace de vie plus agréable.

  • Chiffres clés du projet : 

Volume de stockage : 2800 m³
Débit maximum de remplissage : 480 l/s
Débit nominal de refoulement : 110 l/s
Profondeur du bassin : 7 m.

  • Chiffres clés du chantier : 

Volume de roche mis en place sur la berge : 2150 m³
Profondeur d’ancrage des parois latérales : 12 m
Volume de béton : 1800 m³
Poids des aciers : 170 tonnes.

  • A noter : 

Montant global : 4 726 000 € HT
Début du chantier : juin 2014
Fin des travaux : novembre 2015

Contact : Nada CHKIF - Chargée de la Communication et de la Promotion du Territoire à la CC2F - tél :  01 60 73 44 08 - nada.chkif@cc2f.fr

Téléchargez l'archive

Visite du château d'eau de Montereau ville haute après rénovation13/02/2015

Vendredi 13 Février 2015

La Communauté de Communes des deux fleuves gère la compétence eau pour le compte de ses Communes membres.
Au sein de cette intercommunalité, la commune de Montereau Fault Yonne est alimentée en eau par deux forages situés sur le territoire de la commune de Cannes Ecluse. Ces deux puits creusés en 1961, profonds de près de 10 m, et captant la nappe d'eau souterraine contenue dans l'aquifère des alluvions de l'Yonne et dans l'aquifère de la craie sous-jacente, permettent d’alimenter en eau 16 926 habitants au travers d’un réseau de distribution d’une longueur de 92 km. Ce sont ainsi environ 1,3 millions de m3 chaque année qui sont produits pour la consommation des Monterelais.
Les conduites de diamètre 450 mm de distribution et de refoulement du château d'eau de Montereau Fault Yonne, situé au sein du plateau de Surville, nécessitaient de par leurs âges d’être renouvelées. La hauteur de l’ouvrage et la nécessité de maintenir à tout instant l’alimentation en eau durant les travaux ont nécessité des études préalables ainsi que des essais avant le lancement de l’opération.

Année de construction du château d'eau: 1961
Volume du château d'eau: 1500m3
Hauteur du château d'eau: 45m
Réseau de distribution: sur 92 km
Volume d'eau produit pour la consommation des Monterelais par an: 1,3 million de m3
Date des travaux: du 6 octobre au 10 décembre 2014
Montant des travaux: 302 500€ (travaux réalisés dans le cadre d'une opération de renouvellement au sein de la DSP)
Motif des travaux: réalisés du fait du vieillissement des matériaux et des connexions entre les éléments constitutifs des colonnes d'alimentation et de refoulement. Il faut savoir qu'une fuite aurait engendré de graves conséquences car il s'agit de la source d'alimentation gravitaire de tout le plateau de Surville.

L'environnement, les dimensions de l'ouvrage et son importance stratégique dans l’alimentation de la commune ont donc été autant de facteurs pris en considération par la Communauté de Communes des Deux Fleuves pour la réalisation de cette opération techniquement pointue. L’opération de remplacement de ces canalisations initialement prévue sur treize semaines a été réalisée en 9 semaines.

Contact : Nada CHKIF - Chargée de la Communication et de la Promotion du Territoire à la CC2F - tél :  01 60 73 44 08 - nada.chkif@cc2f.fr

Téléchargez l'archive

Forum de la Thermographie - les 21 et 22 novembre 201409/10/2014

Communiqué et Dossier de Presse

La CC2F a décidé de faire réaliser une thermographie aérienne infrarouge de son territoire. Celle-ci a pour objectif d’évaluer les déperditions par rayonnement des toitures et ainsi leur état d’isolation.

Mieux informés, les habitants seront davantage conscients de l'opportunité d'entreprendre des démarches d'économies d'énergie dans leur logement, afin de mieux maîtriser leur budget et de se préserver ainsi de la précarité énergétique.

Trois réunions publiques pour mieux comprendre la thermographie : 3 novembre à 20h à Montereau (Halle Nodet)

4 novembre à 19h à Cannes-Ecluse (salle familiale)

6 novembre à 19h à Marolles-sur-Seine (école maternelle).

Les résultats seront présentés au public en avant-première les 21 et 22 novembre 2014, lors du forum de la thermographie de 10h à 18h à la Halle Nodet de Montereau.

Téléchargez l'archive

Point Presse au Campus numérique de Montereau03/10/2014

Vendredi 17 Octobre à 14h30


En savoir plus :

La dernière tranche de travaux est ainsi achevée ; elle correspondait à la finition des équipements pédagogiques portés par un partenariat durable avec Orange, Silec Cable et Eiffage Energie.

Finalisé et opérationnel, le Campus numérique, aujourd'hui porté par la CC2F, deviendra autonome et communiquera sous son propre nom d'ici fin 2014.

Ainsi, l'ambition est clairement affichée en se positionnant comme un centre de formation référent en Ile-de-France. L'offre propose la formation continue (courte, longue et certifiante), la formation initiale (apprentissage) et la formation des agents territoriaux.

Ouverture très prochainement du site web du Campus numérique de Montereau pour suivre l'actualité et consulter le catalogue des formations en ligne.

Téléchargez l'archive

Télétravail et coworking au Campus Numérique de Montereau01/09/2014

Communiqué de presse


En savoir plus :

Plus de 4000 actifs quittent quotidiennement le territoire pour se rendre sur leur lieu de travail en région parisienne malgré l’augmentation des prix du carburant, l’allongement des temps de trajets dus à la congestion du trafic, les difficultés sur les lignes ferroviaires...

Alors pourquoi continuer à faire autant de kilomètres pour allumer un ordinateur ?

En 2015, la Communauté de Communes des Deux Fleuves mettra à disposition 700 m² d’espaces de travail partagés au sein du Campus Numérique de Montereau.

La Communauté de communes des Deux Fleuves souhaite ainsi faciliter le télétravail pour les salariés de grandes entreprises, mais également soutenir les travailleurs indépendants.


Téléchargez l'archive