Actualité

Actualité

L'écogeste du mois: Poussière et lumière ne font pas bon ménage!

Les jours sont de plus en plus courts... La lumière du soleil est de plus en plus rare... L’éclairage artificiel est souvent indispensable.  
Pour gagner en luminosité, pensez à dépoussiérer régulièrement les ampoules et les abats-jours. Ce petit geste simple évitera d’allumer un second point lumineux.

Pour aller plus loin, la Conseillère Info Energie de la Communauté de Communes des Deux Fleuves est à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches concernant les économies d’énergie au 01 60 73 44 00 ou sur energie@cc2f.fr.

lire la suite
 

Prenez rendez-vous gratuitement pour une observation thermique de la façade de votre logement!

Votre logement est-il bien isolé pour affronter le froid cet hiver?

La conseillère Info Energie de la CC2F vous propose d’observer avec vous, depuis l’extérieur, à l’aide d’une caméra thermique, la façade principale de votre logement et d’analyser les images obtenues. L’intervention durera ¼ d’heure et est entièrement gratuite!
Dans chaque commune, un quartier a été sélectionné en fonction de la date de construction des bâtiments.
Les habitants de ces secteurs recevront un flyer les invitant à s’inscrire à la balade en contactant Elisabeth DUBUJET au 01 60 73 44 00. 
Le nombre de place étant limité, il est impératif de prendre rendez-vous, au plus vite, si vous souhaitez participer.  
Saint Germain Laval : Jeudi 17 novembre  
La Brosse Montceaux : Jeudi 24 novembre  
Cannes Ecluse : lundi 28 novembre  
Varennes sur Seine: Jeudi 1er décembre  
Esmans : Mardi 29 novembre  
Salins : Lundi 5 décembre  
Forges : Mercredi 7 décembre  
Montereau Fault Yonne Jeudi 8 décembre  
La Grande Paroisse : Lundi 12 décembre  
Laval en Brie : Vendredi 16 décembre  
Marolles sur Seine : Jeudi 15 décembre  
Courcelles en Bassée : Lundi 19 décembre  
Misy sur Yonne : Mardi 20 décembre 
Barbey : mercredi 21 décembre

lire la suite
 

L'écogeste du mois: La chasse aux appareils en veille est ouverte!

Les appareils électriques en veille sont très nombreux dans un logement. 
Ils consomment de l’électricité vingt quatre heures sur vingt quatre, chaque jour de l’année. En effet, la plupart de nos équipements électriques consomment de l’énergie, même lorsqu’ils ne sont pas utilisés. C’est cette consommation inutile qui est appelée veille. 
Sont concernés : les téléviseurs, les lecteurs de DVD, les décodeurs, les box, les ordinateurs, les imprimantes, les scanners, les téléphones, les chargeurs, la HIFI, les lampes halogènes, les brosses à dents électriques, les machines à café, les fours à micro-ondes, les machines à laver le linge ou la vaisselle… 
Pour que la consommation électrique de ces appareils soit nulle, il faut les débrancher. C’est plus facile, s’ils sont raccordés au secteur grâce à une multiprise à interrupteur, il vous suffira d’actionner ce dernier. 

Pour plus d'infos, la Conseillère  Info Energie de la Communauté de Communes des Deux Fleuves est à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches concernant les économies d’énergie au 01 60 73 44 00 ou sur energie@cc2f.fr.

lire la suite
 

Isolation par l'intérieur, par l'extérieur, quelles différences?

L’isolation par l’extérieur (ITE) consiste à poser le matériau isolant sur la paroi extérieure du logement. Cette technique s’utilise aussi bien pour la construction neuve que pour la rénovation d’un bâtiment existant.

L’ITE a les avantages suivants :

  • traiter la plupart des ponts thermiques en particulier ceux situés au niveau des dalles
  • préserver  l’inertie thermique des murs ce qui favorise le confort  thermique d’été
  • réduire le risque de condensation dans le matériau isolant
  • protéger les murs des variations climatiques

En rénovation, le logement peut être occupé pendant les travaux d’ITE, la surface habitable n’est pas modifiée, le ravalement de façade est couplé à l’ITE. Par contre il faut porter une attention particulière au traitement des ponts thermiques que constituent les tableaux de fenêtres, les balcons, les escaliers extérieurs… Il faut également changer les appuis de fenêtre, et déplacer les descentes de gouttières…

Tous les bâtiments ne se prêtent pas à l’ITE. En effet, il faut tenir compte de la valeur patrimoniale de la façade, des règles d’urbanisme (alignement…) mais aussi des contraintes techniques telles que la présence d’une avancée de toit suffisante.

L’ITE modifiant l’aspect extérieur du bâtiment, il est indispensable de déposer, en mairie, une demande d’autorisation (le plus souvent une Déclaration Préalable), avant d’engager les travaux. Le cas échéant, il faudra lui adjoindre une demande d’autorisation d’installation d’échafaudage sur le domaine public.

L’isolation par l’intérieur (ITI) consiste à poser le matériau isolant sur la paroi intérieure du logement, entre les dalles de plancher et de plafond. C’est une spécificité française.

Les inconvénients de l’ITI sont les suivants :

  • ponts thermiques au niveau des dalles et des murs de refend (en construction neuves des solutions techniques existent pour les limiter, mais en rénovation il n’est pas possible de les traiter)
  • perte de l’inertie des murs (risque d’inconfort thermique en été)
  • risque de condensation au niveau du matériau isolant accru
  • risque de condensation au niveau des ponts thermiques

En rénovation, la surface habitable du logement est réduite. Les locaux doivent être libérés durant les travaux. Les réseaux d’électricité, de chauffage central, et, le cas échéant d’eau et de téléphone doivent être repris et la décoration intérieure refaite.

L’ITE doit être privilégiée. La législation va dans ce sens en imposant, à partir du 1er janvier 2017, de coupler l’isolation des murs lors des ravalements de façade (loi sur la transition énergétique : notion de travaux embarqués). Des dérogations existent, mais elles sont encadrées. Ainsi, le recours à l’ITI devrait donc être exclusivement limité au cas où l’ITE n’est pas envisageable (valeur patrimoniale de la façade, règles d’urbanisme, contraintes techniques générant un surcoût prohibitif).

Quelque soit la technique utilisée, les éventuels problèmes d’humidité dans les murs doivent être traités avant la mise en œuvre de l’isolation.

La Conseillère  Info Energie de la Communauté de Communes des Deux Fleuves est à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches concernant les économies d’énergie au 01 60 73 44 00 ou sur energie@cc2f.fr.

lire la suite
 

Vive les vacances pour le chauffe-eau !

En période estivale, nombreux sont ceux qui prennent des vacances. Si vous avez la chance de partir plus de quatre jours, n’oubliez pas d’éteindre votre chauffe-eau avant votre départ. Que ce soit un cumulus électrique, un préparateur à gaz, un ballon thermodynamique… ou même une chaudière mixte, lui accorder un peu de repos sera salutaire pour votre porte-monnaie ! A quoi bon réchauffer, chaque jour, de l’eau que vous n’utiliserez pas. 
Il suffira de remettre votre équipement en route à votre retour. En quelques heures tout au plus, vous aurez de nouveau de l’eau bien chaude.

Pour aller plus loin, la Conseillère  Info Energie de la Communauté de Communes des Deux Fleuves est à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches concernant les économies d’énergie au 01 60 73 44 00 ou sur energie@cc2f.fr.

lire la suite
 

L'éco-geste du mois: La ventilation, le bon réflexe au quotidien!

Les sources de pollution de l’air à l’intérieur des logements sont multiples.Outre les émissions de polluants  générées par les peintures, vernis, revêtements de mur et de sol, meubles, matériels électroniques, produits d’entretien, produits d’hygiène corporelle, parfums, fumées, mosissures, la simple présence humaine est également une source inditecte de pollution.  

En effet, à chaque expiration, de la vapeur d’eau est rejetée par les poumons en même temps que du gaz carbonique. Si la pièce est mal ventilée, le taux d’humidité de l’air augmente. Le risque de voir cette vapeur d’eau condenser sur le mur le plus froid augmente. Au fil du temps des tâches de moisissures se développent. Elles peuvent provoquer des réactions allergiques Le renouvellement de l’air des logements est donc indispensable.

Dans les constructions postérieures à 1982, ce renouvellement d’air est assuré par la ventilation mécanique (VMC). Encore faut-il vérifier régulièrement qu’elle est en état de marche. Pour cela il suffit de placer une feuille de papier (essuie-tout) devant les bouches d’extraction qui sont normalement situées dans la cuisine, la salle de bain et les WC. Si la feuille tombe lorsque vous la lâchez, c’est que la VMC ne fonctionne pas. Il est alors indispensable de faire vérifier votre installation par un professionnel.Pensez également à nettoyer régulièrement les bouches d’extraction et les grilles d’entrées d’air qui sont en général positionnées sur les fenêtres. Il est recommandé de les dépoussiérer tout les six mois.

Pour les bâtiments plus anciens, c’est la ventilation naturelle qui assure le renouvellement de l’air. Il est alors impératif d’aérer le logement matin et soir, en ouvrant les fenêtres durant 15 minutes. En hiver, pour que cette opération ne refroidisse pas trop le logement, le temps d’ouverture des fenêtres peut être réduit à 5 minutes, à condition de faire un courant d’air. Il permettra de renouveler l’air plus rapidement. Les murs n’auront pas le temps de refroidir, ainsi l’impact sur la facture de chauffage sera minimum. N’oubliez pas de couper les radiateurs avant de ventiler !

La Conseillère  Info Energie de la Communauté de Communes des Deux Fleuves est à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches concernant les économies d’énergie au 01 60 73 44 00 ou sur energie@cc2f.fr

lire la suite
 

L'éco-geste du mois: Chauffage au bois: un bois très sec optimise le rendement

En France, la combustion de la biomasse (feux de cheminée, brûlage des déchets verts, chauffage au bois) contribue à  l’émission de particules fines  à hauteur de 27% en moyenne.Se doter d’un équipement de combustion performant (insert, poêle, chaudière) est indispensable pour réduire ces émissions mais ne suffit pas. La qualité du combustible est primordiale. Un bois humide brûle mal. Il ne se contente pas d’encrasser rapidement le conduit de cheminée. Il émet une grande quantité de particules fines, ainsi que des gaz toxiques, et réduit le pouvoir calorifique, c'est-à-dire la quantité d’énergie contenue dans le bois.


Bois durs (chêne) Bois tendres (résineux)
Bois totalement sec                        5 kW / kg 5.3 kW / kg
Bois sec (20% d’humidité) 3.88 kW / kg 4.12 kW / kg
Bois humide (40% d’humidité)          2.76 kW / kg 2.95 kW / kg
Bois très humide (60% d’humidité)    1.65 kW / kg 1.77 kW / kg

En d’autres termes, plus le bois est humide, plus la quantité à brûler augmente pour fournir un même niveau de chauffage, et plus la qualité de l’air se dégrade.

Il existe trois grandes familles de bois de chauffage : la bûche, la plaquette forestière et le granulé ou pellet.
La bûche traditionnelle est bon marché, mais nécessite un temps de séchage d’au moins deux ans pour atteindre un taux d’humidité inférieur ou égal à 20%, nécessaire à une bonne combustion. Il est indispensable de la stocker dans un endroit abrité et aéré.
La plaquette forestière est issue du broyage des résidus de chantiers forestiers (branches), elle est très bon marché.  Il faut environ 6 mois de séchage pour obtenir un taux d’humidité inférieur à 30%. Le stockage doit obligatoirement être fait dans un silo étanche à l’eau et bien ventilé. Il existe des plaquettes de différentes tailles, on parle de granulométrie. Pour les chauffages à alimentation automatique, la granulométrie doit être petite et sans trop de poussières.
Le granulé ou pellet: Le granulé de bois est le résultat de la compression de sciures de bois. Aucun additif chimique n’est utilisé. Le taux d’humidité est inférieur à 10%. Pour le préserver, le stockage doit se faire dans un silo étanche à l’eau et à l’air. Son pouvoir calorifique est excellent, il permet un rendement optimum et une grande autonomie. Etant le résultat d’un processus industriel, il est un peu plus coûteux que les autres formes de bois. Il reste cependant meilleur marché que le gaz ou le fioul.  Sur le même principe, il existe également des bûches reconstituées.
Pour utiliser un combustible offrant des garanties quant à l’origine du produit, son degré d’humidité, son pouvoir calorifique, plusieurs certifications s’offrent à vous :  
- pour le bois bûches « NF Bois de chauffage », « France Bois Bûche »
- pour les granulés « NF Granulés biocombustibles », « NF Granulés biocombustibles - Agro haute performance,  « Din plus », d’origine allemande, et « EN plus », européenne.     

Deux mini-guides de l’ADEME traitent de ce sujet. Ils sont disponibles sur internet : http://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/14-03_7368_se_chauffer_au_bois.pdf
http://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/14-05_7371_qualite-air-chauffage-bois.pdf


Pour aller plus loin, la Conseillère Info Energie de la Communauté de Communes des Deux Fleuves est à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches concernant les économies d’énergie au 01 60 73 44 00 ou sur energie@cc2f.fr.

lire la suite
 

Chauffage au bois : la réglementation à respecter

Le bois étant peu couteux, il est fréquemment utilisé comme énergie de chauffage. Or, sa combustion peut s’avérer  très polluante (émission de furanes, de dioxines, de particules fines). Le choix de l’équipement dans lequel le bois est brûlé est donc capital.

En Ile de France, la réglementation interdit d’utiliser un foyer ouvert comme mode de chauffage principal et ce sur la totalité du territoire. Seul, une utilisation  d’appoint ou d’agrément est autorisée. 

Si vous souhaitez utiliser le bois comme mode de chauffage principal, il faut donc obligatoirement le faire brûler dans un foyer fermé, que ce soit un insert ou un poêle à bois. C’est meilleur pour l’environnement, mais aussi beaucoup plus économe en bois.
Pour vous aider à équiper votre logement avec ce type de matériel, des aides financières sont à votre disposition (Crédit d’impôt, prime des fournisseurs d’énergie). Elles ne concernent que les appareils performants, labélisés Flamme Verte 5 étoiles et plus, ou vérifiant l’ensemble des critères suivants :
• Rendement énergétique supérieur ou égal à 70%
• Concentration moyenne en monoxyde de carbone inférieure ou égale à 0.3%
• Indice de performance environnemental inférieur ou égal à 1
• Dés émission de particules PM inférieures ou égales à 90mg/Nm3

Deux mini-guides de l’ADEME traitent de ce sujet. Ils sont disponibles sur internet: http://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/14-03_7368_se_chauffer_au_bois.pdf http://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/14-05_7371_qualite-air-chauffage-bois.pdf

Pour aller plus loin, la Conseillère  Info Energie de la Communauté de Communes des Deux Fleuves est à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches concernant les économies d’énergie au 01 60 73 44 00 ou sur energie@cc2f.fr.

lire la suite
 

Espace Urbanisme

Vous avez un projet de construction ou d'aménagement? Prenez dès maintenant rendez-vous avec un conseiller spécialisé dans l'urbanisme qui répondra à toutes vos questions et vous aidera à élaborer votre projet.

Permanence sur rendez-vous

Du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 17h00 dans les locaux de la Communauté de Communes des Deux Fleuves au 29, av. Général de Gaulle à Montereau.

Tél: 01 60 73 44 00
Email: urbanisme@cc2f.fr

lire la suite
 

L'éco geste du mois: Améliorer la température ressentie… et baisser le chauffage!

Afin d’augmenter la température ressentie dans le logement il est nécessaire de se protéger des parois froides.

  • Un tapis permet de réduire le rayonnement froid du sol.
  • Fermer les volets à la nuit tombée.
  • Installer des doubles-rideaux bien épais devant les fenêtres et les fermer en hiver dès qu’il fait nuit.
  • Chaque fois que cela est possible positionner les gros meubles (armoires, bibliothèque…) le long des murs donnant sur l’extérieur.
  • Eviter de positionner le canapé, un fauteuil ou un lit devant une fenêtre.
  • Décorer avec un papier peint plutôt qu’une peinture permet d’augmenter la température d’un mur. Jusqu’à 2°C en plus !
  • Mettre un pull augmente la température ressentie de 1°C.

Grâce a ces astuces il est possible de baisser le chauffage. Chaque degré en moins représente une économie de 7% sur la facture de chauffage. Pensez-y !

lire la suite
 

L'éco-geste du mois: Ni trop chaud, ni trop froid, comprendre la notion de confort thermique!

A l’intérieur d’un bâtiment chauffé, la température ressentie par notre corps ne correspond pas à celle de l’air mais à la moyenne entre la température des parois (murs, fenêtres, plafond, plancher) et celle de l’air.

Dans un logement peu ou pas isolé la température des parois est froide (souvent inférieure ou égale à 12°C). Même en poussant le chauffage de l’air à plus de 20°C la sensation de froid persiste car, au-delà de la température ressentie, notre corps est très sensible aux écarts de température de son environnement proche.
Lorsque le logement est bien isolé la température des parois est supérieure ou égale à 16°C. Même en limitant le chauffage de l’air à 18 ou 19°C, la sensation de chaleur est bien présente.
Une isolation performante permet de réduire la température de consigne du chauffage tout en améliorant le confort thermique des occupants.

La Conseillère Info Energie de la Communauté de Communes des Deux Fleuves est à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches concernant les économies d’énergie au 01 60 73 44 00 ou sur energie@cc2f.fr.

lire la suite
 

L'éco geste du mois: Paroles de couvercle!

Petit ou grand, rond ou ovale, en métal, en verre, en terre, quelque soit ma forme et le matériau dont je suis fais, je vous aide à réduire votre consommation d’énergie pour la cuisson des aliments.

Et pas qu’un peu : 25% d’économie !

Ne m’oubliez plus au fond du placard.

Pour une cuisson économe en énergie, ayez le réflexe COUVERCLE.

lire la suite
 

Le saviez-vous?

Label RGE, une obligation pour obtenir les aides financières.

Les aides financières que vous pouvez solliciter pour vos travaux d’économie d’énergie, nécessitent de faire appel à une entreprise labélisée RGE, Reconnu Garant de l’Environnement.

Le crédit d’impôt, l’éco prêt à taux zéro, la prime des fournisseurs d’énergie, Habiter Mieux, l’aide de la Communauté de Communes des Deux Fleuves pour l’isolation de vos combles, ISOL’TOIT, pour toutes ces aides il faut que l’entreprise soit RGE pour la catégorie de travaux qu’elle réalisera chez vous.

En effet, ce label est délivré par catégorie de travaux. Par exemple une entreprise peut être RGE pour isoler les combles mais pas pour isoler les murs.

Un annuaire des entreprises RGE est à votre disposition. Il vous permet de vérifier les catégories de travaux pour lesquels l’entreprise est labélisée.

http://www.renovation-info-service.gouv.fr/trouvez-un-professionnel

La Conseillère  Info Energie de la Communauté de Communes des Deux Fleuves est à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches concernant les économies d’énergie.

lire la suite
 

Forum de la rénovation de l'habitat

Une belle réussite!

Objectif atteint pour le 1er forum de la rénovation de l’habitat, organisé par la CC2F, le samedi 10 Octobre 2015 !

Plus de 100 participants étaient présents au forum pour rencontrer les acteurs de la rénovation thermique et bénéficier gratuitement de conseils sur les aides financières mobilisables, la thermographie aérienne, le choix de matériaux isolants, les problèmes d'humidité dans les logements et le décryptage des devis. Et tout ceci dans le but de réduire les factures d'énergie.

Quelques chiffres à retenir:

  • 2 bénéficiaires de l’aide isol’TOIT depuis sa mise en place en janvier 2015, ont pu réaliser leurs travaux d’isolation
  • 4 demandeurs de cette même aide viennent d’en obtenir l’accord.

Plus d’infos auprès d’Elisabeth Dubujet, notre conseillère Info Energie au 01.60.73.44.08 ou energie@cc2f.fr

lire la suite
 

Electroménager, téléviseurs, ordinateurs, comment choisir un modèle économe ?

Les appareils électriques sont de plus en plus nombreux dans nos logements. Leur consommation d’énergie n’est pas négligeable.
Il n’est pas toujours facile de comparer les modèles pour identifier le plus économe, même avec l’aide de l’étiquette énergie.
Il faut tenir compte du prix d’achat mais aussi du coût de fonctionnement de l’appareil jour après jour.

Le guide Topten permet de trouver facilement les informations comparatives sur un large panel de modèles récents. La durée de vie moyenne de l’équipement est prise en compte pour évaluer la dépense globale.

Le guide a été créé par WWF-France et l’association de consommateur CLCV avec le soutien de l’ADEME.

Il est consultable sur le site http://www.guidetopten.fr/.

lire la suite
 

Réfrigérateurs et congélateurs, ne laissez pas la facture flamber !

L'éco-geste du mois

En période estivale, les fortes chaleurs mettent les réfrigérateurs et congélateurs à rude épreuve.

Le serpentin à l’arrière de l’appareil permet d’évacuer la chaleur. Lorsqu’il est couvert de poussière, le refroidissement est plus lent,  le compresseur fonctionne plus longtemps… et la consommation d’électricité augmente jusqu’à 10% !

La température optimum, à l’intérieur d’un réfrigérateur, est de  + 4°C. Pour un congélateur elle est de -18°C. Chaque degré en moins augmente la facture inutilement.

La présence de givre augmente fortement  la consommation d’énergie de l’appareil, jusqu’à 30% pour une épaisseur de 3mm.

Un réglage adapté, un dépoussiérage une à deux fois par an et un dégivrage tous les trois mois, c’est l’assurance d’une consommation électrique maîtrisée.

lire la suite
 

Isol'toit : une première bénéficiaire !

Depuis le début de l’année 2015, la Communauté de Communes des Deux Fleuves propose une aide financière aux propriétaires occupants souhaitant entreprendre une isolation thermique de leur toiture : Isol’toit.
Le montant de l’aide varie selon le niveau de ressources du foyer du demandeur et est versé à la fin des travaux. Il peut aller jusqu’à 1000€.
Pour être éligible à Isol’toit il faut remplir l’ensemble des conditions suivantes :
• le logement doit avoir été construit avant le 1er janvier 2000.
• le propriétaire doit occuper le logement.
• le revenu fiscal de référence de la famille sur le dernier avis imposition doit être inférieur aux plafonds en vigueur.
• les travaux doivent être réalisés par une entreprise labellisée RGE (Reconnu garant de l’environnement) pour réaliser les travaux.
• L’isolation doit porter sur l’ensemble de la toiture.
• Le matériau isolant doit bénéficier d’une certification ACERMI, et permettre d’atteindre une performance thermique minimum de:

  • 7 m2K/W pour les combles perdus
  • 6 m2K/W pour les combles aménagés ou aménageables
  • 4.5 m2K/W pour une toiture terrasse

L’aide Isol’toit doit être sollicitée auprès du service Habitat de la Communauté de Communes des Deux Fleuves, avant de signer le devis.

La propriétaire d'une maison située sur la commune de Cannes-Ecluse, est la première bénéficiaire de l’aide Isol’toit. N’ayant pas trouvé d’entreprise labellisée RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) à proximité de son domicile, elle a finalement retenu l’entreprise Aménagement & Rénovation de l’Habitat (ARH) basée à Igny dans l’Essonne avec laquelle un lien de confiance s’est établi. Le projet initial était d’atteindre une résistance thermique de 8 m2K/W. Sur les conseils d’ARH elle a opté pour une performance plus élevée. La mise en œuvre de 40 cm de laine de roche par insufflation mécanique sur la plancher des combles lui garantit une résistance de 9 m2K/W.
Le label RGE a été un critère de choix décisif pour pouvoir bénéficier des aides financières de la CC2F et de l’état.
En effet, la subvention Isol’toit a couvert 30% du montant des travaux et 30% seront également remboursés, en 2016, au titre du crédit d’impôts. Le coût et la performance thermique ont également joué un rôle important dans le choix de l’entreprise.

Monsieur Tour, Gérant de l’entreprise ARH, se félicite d’avoir obtenu le label RGE en juin 2014. Il est convaincu que sans ce label, l’entreprise ne pourrait plus travailler. Les clients l’exigent pour obtenir des aides financières pour leurs travaux d’isolation. Pour autant, il reconnait que le label n’a pas changé les pratiques de cette jeune entreprise, créée en 2012. De par son parcours professionnel, M. Tour avait déjà intégré les enjeux de la performance thermique aux méthodes de travail mises en œuvre. Cette exigence de qualité est récompensée par forte croissance du volume d’activité qui a permis de passer de deux salariés initialement à 8 aujourd’hui.
M.Tour préconise systématiquement 40cm de la laine de roche en insufflation mécanique dans le cas de combles perdus. Cette méthode facilite l’isolation des recoins difficilement accessibles et garantit une très bonne performance thermique. Avec une résistance thermique de 9 m2K/W, ses clients ont l’assurance de voir leur consommation d’énergie pour le chauffage fortement réduite.

L’Espace Info Energie de la CC2F est à votre disposition pour répondre à l'ensemble de vos questions concernant l'aide Isol'Toit et vérifier votre éligibilité à l'ensemble des dispositifs financiers existants en plus de vous conseiller sur le choix du matériau isolant.
Par téléphone : 01 60 73 44 00      Par mail : energie@cc2f.fr

lire la suite
 

Espace Info Energie

Permanence du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 17h
Il s'agit d'un service gratuit mis en place par la volonté des 14 maires des Deux Fleuves vous permettant d'obtenir des conseils objectifs afin de vous aider à réduire durablement vos factures d'énergie.

Bénéficiez de l'aide Isol'toit!

Télécharger le formulaire de demande d'aide aux travaux
Vidéo: Comment alléger ses factures d'énergie?
Consulter le guide éco-citoyen à la maison!

lire la suite
 

Inauguration de 2 km de voie verte le long de l'Yonne

reliant Montereau à Cannes-Ecluse
Inauguration de la voie verte Montereau - Cannes Ecluse

Aménagée sur le chemin de halage en bord d'Yonne, cette piste est réservée à la circulation dite "douce" (non motorisée) destinée aux piétons, cyclistes, rollers ou parents avec poussette qui profiteront des beaux jours pour circuler agréablement le long des berges de l'Yonne.

Elle est un vecteur touristique qui permet aux plaisanciers comme aux visiteurs de découvrir le territoire des Deux Fleuves.

En effet, la voie s'étend sur une distance de 2 km, de la halte fluviale de Montereau à l'écluse de Cannes-Ecluse et participe à la voie V55 allant de Montereau à Charmoy en passant par Sens et qui connecte les voies vertes du Tour de Bourgogne (V51/V56) à l'Ile-de-France.

Ces travaux ont été réalisés par l'entreprise Jean Lefèbvre et dans une démarche environnementale (infiltration des eaux dans les accotements, intégration paysagère...).

Le coût total de cette opération représente 245 300 €HT, financé à 50% par la Région, 25% par le Département et 25% par la CC2F.

En vous souhaitant une bonne promenade !

lire la suite
 

Semaine Européenne de la Réduction des Déchets

Du 18 au 22 novembre 2013

Dans le cadre de son projet de territoire Agenda 21 et à l'occasion de la semaine Européenne de la Réduction des Déchets, la Communauté de Communes des Deux Fleuves organise des ateliers du 18 au 22 novembre 2013 visant à sensibiliser les collégiens de notre territoire aux modes de consommation responsables et aux enjeux en terme de réduction des déchets.

Ces ateliers sont animés par un conseiller de l'Espace Info Energie dans 4 collèges du territoire. SIRMOTOM, partenaire de l'opération, fournit les outils pédagogiques. Ces ateliers se déroulent sur une journée dans les collèges suivants : André Malraux à Montereau, Paul Eluard à Montereau, Pierre de Montereau et Elsa Triolat à Varennes-sur-Seine.

Pour plus d'informations, www.reduisonsnosdechets.fr ou 01 60 73 44 00.

lire la suite