Cannes-Ecluse

Cannes-Ecluse

Eglise Saint-Georges (XIIIe siècle et 1867)

A sa fondation, cette église paroissiale(construite en grès) est la chapelle du prieuré Saint-Georges, relevant de l’abbaye de saint-Martin-des-Champs. En 1739, une tempête renverse le clocher qui ne sera réparé et vraisemblablement surélevé qu’en 1849. L’église est alors entièrement restaurée dans le style roman d’origine. L’intérieur recèle un tableau figurant la Descente de Croix d’après Rubenset un médaillon de bois sculpté du XIXe siècle représentant Saint Georges, le saint patron de la paroisse.

Château (1140 - XIXe siècle)

Ce château est édifié au milieu du petit bois de la Garenne avec des matériaux provenant en partie de la démolition vers 1100 de l’ancien château féodal situé dans la partie méridionale de la forêt de Cannes-Ecluse. Le manoir est restauré dans le style Renaissance au XIXe siècle par la famille de Fitz-James, branche naturelle de la famille des Stuart. Après avoir été occupé par un préventorium, il est acheté par le Ministère de l’Intérieur qui y installe en 1963 le centre national d’éducation Physique de la Police et décide de créer en 1971 l’Ecole Nationale de Police chargée d’assurer la formation initiale des inspecteurs. En 1995, elle devient l’Ecole Nationale Supérieure des Officiers de Police.

Mairie (1643)

En avril 1652, durant la Fronde, le jeune roi louis XIV et sa suite sont hébergés dans cette gentilhommière. En 1850, le comte Charles de Fautras, maire de Cannes-Ecluse de 1816 à 1830, fait l’acquisition de cette bâtisse de style classique. Elle abrite un petit musée d’histoire locale où figurent une épée franque, des céramiques et des monnaies galloromaines découvertes lors de fouilles effectuées dans la commune.

Glacière

La glacière a été reconstruite pour partie de la maçonnerie avec ses propres matériaux à son emplacement d'origine, dans le parc de la Garenne, jadis dépendant du Château (aujourd'hui l'Ecole de Police).

C'est une sorte de puits de forme tronconique dans lequel, au siècle dernier, on déposait de la glace en hiver pour la conserver pendant les chaleurs de l'été.
La couverture pouvait se réaliser en chaume, en tuiles parfois recouvertes de terre ou en bois comme celle-ci.

On y pénétrait par un couloir unique tourné vers le Nord et fermé par deux portes matelassées formant un sas. Le couloir pouvait servir de chambre de conservation des aliments. L'ensemble était bien isolé afin de maintenir la glace à basse température. Le fond en forme de cuvette était équipé d'un puisard.

Une glacière de ce type de 5m² environ pouvait contenir 2,5 tonnes de glace.