Varennes-sur-Seine

Varennes-sur-Seine

Eglise Saint-Lambert (XIIIe - XVe et XVIe siècles - édifice inscrit MH 1946)

Construction en grès, calcaire et enduit. De forme rectangulaire, l’église est surmontée d’un clocher carré en pierre, recouvert d’un toit à quatre pans, flanqué d’une tourelle polygonale à meurtrières. Les voûtes de la nef du choeur qui retombent sur des culs-de-lampe ornés de visages humains datent du XIIIe siècle. L’église est reconstruite au XVIe siècle en conservant son sanctuaire du XIIIe siècle.

L’intérieur recèle la pierre tombale de la famille du Quesnay (seigneur de Varennes, écuyer du roi Louis XIII), une vierge à l’enfant en pierre polychrome du XIVe siècle, une statue de sainte Marie-Madeleine en pierre du XVIe siècle, une huile sur toile représentant Saint Augustin du XVIIIe siècle et un lutrin en bronze sculpté par J.J. Ducel au XIXe siècle.

Parc de la Sauvagerie (1800 et fin XIXe siècle)

Du petit château de la sauvagerie, seuls restent le parc et l’orangerie où sont aménagés la bibliothèque municipale et le centre socio-culturel. Ce domaine atypique, dont le pavillon exotique (XXe siècle) signale l’entrée, s’étend sur quatre hectares autour d’un plan d’eau bordé, entre autres, de cyprès chauves. Avec un remarquable agencement de couleurs, le parc a été réhabilité à la manière d’un jardin paysager du XIXe siècle. Il est doté d’une roseraie de 396 pieds comptant 45 variétés différentes.